A.La légende.

 

1.L'histoire.

 

L'histoire traditionnelle de Rome commence à sa fondation légendaire par Romulus en 753 av. J.-C.

 

Rome aurait été fondée par Romulus. Ce héros et son frère jumeau Rémus descendraient du Troyen Enée, fils de Vénus et d'Anchise qui, après la ruine de Troie, avait abordé dans le Latium. On leur donnait pour père Mars, pour mère Rhéa Silvia, fille de Numitor, roi d'Albe-la-Longue. Romulus et son frère jumeau Remus sont les fils de la vestale Rhea Silvia et - prétend la jeune fille - du dieu Mars. Rhea Silvia est la fille de Numitor, roi de la légendaire ville latine d’Alba Longa (fondée par Ascagne, fils d’Enée) et dépossédé du trône par son frère Amulius. Celui-ci, craignant que ses petits-neveux ne réclament leur dû en grandissant, les fait jeter dans le Tibre en crue; leur berceau s'arrêta au pied du Palatin, sous un figuier sauvage, où une louve vint les allaiter. Un berger les recueillit. Devenus hommes, ils fondèrent une ville à l'endroit où ils avaient été sauvés.

 

She_wolf_suckles_Romulus_and_Remus

Romulus lui donna son nom, les augures l'ayant favorisé. Mais, il tua son frère et demeura seul roi. Pour peupler sa ville, il ouvrit sur le Palatin un asile à tous les aventuriers ; pour les marier, il enleva les femmes et les filles sabines attirées avec leurs maris et leurs pères à des jeux solennels, ce qui amena la guerre entre les deux peuples, puis un accord. Les Sabins reconnurent pour roi Romulus. Il disparut un jour en passant en revue son armée, et fut dès lors adoré comme un dieu.

 


    2.Les Vautours.


    Ensemble, ils décident alors de fonder une ville et choisissent «l’endroit où ils avaient été abandonnés et où ils avaient passé leur enfance». Selon Tite-Live, c’est le droit de nommer la ville et donc celui de la gouverner qui serait à l’origine du conflit fratricide.Pour se départager, les jumeaux consultent les auspices; Romulus se place sur le Palatin, Remus sur l’Aventin. L’interprétation du présage est problématique: Remus a le premier aperçu six vautours, mais Romulus a fini par en observer douze.

L’historien rapporte deux versions de la mort de Remus (Histoire romaine, Livre I, 6). Selon la première, Remus tombe (victime d’un coup de pelle du centurion Celer) pendant la bagarre qui suit le décompte des auspices; selon l’autre, il franchit par dérision le sillon sacré (pomœrium) que vient de tracer Romulus qui le tue sous le coup de la colère.

Une légende tardive veut que Remus n’ait pas été tué, mais simplement chassé et soit parti fonder Reims; le nom de la ville et son rôle historique dans le sacre des rois de France ont pu lui donner naissance


3.L'enlèvement des Sabines.

 

Romulus continue la construction de sa ville, qu’il nomme Rome d’après son propre nom. Mais la Ville, lieu de refuge pour les esclaves en fuite et les hommes libres souhaitant changer d’existence, manque singulièrement de femmes. Comme les tentatives de mariage dans les «villes» avoisinantes trouvent toutes de méprisantes fins de non-recevoir, il décide de voler des femmes. Il instaure la fête de «Consualia» en l’honneur de Neptune et y convie les Sabins et les peuples de plusieurs «villes» alentour: Caenina, Crustumerium, Antemnae. Tandis que l’attention des hommes est détournée, les femmes sont enlevées par surprise.

 

Furieux, les peuples outragés forment une coalition dirigée par le roi de Cures Titus Tatius et déclarent la guerre. Romulus commence par écraser les soldats de Caenina, tue leur chef Acron et prend leur ville d’assaut. Attaqué par surprise par les Antemnates, il les écrase également et prend leur ville. Mais à la demande de sa femme Hersilia, Romulus les épargne, accorde son pardon et le droit de cité à Antemnae.

 

Grâce à la trahison de la jeune Tarpéia, les Sabins parviennent à s’introduire dans la ville et à s’emparer de la citadelle. D’abord bousculé, Romulus, après une invocation à Jupiter, parvient à relancer ses troupes à l’assaut. Le combat est très indécis. À tel point que ce sont les épouses sabines des Romains qui s’interposent entre les deux camps. Ainsi la bataille prend fin. Romains et Sabins fusionnent, le gouvernement est concentré à Rome qui double sa taille et les Romains prennent le nom de Quirites (de Cures) en l’honneur des Sabins.

 

Romulus répartit alors la population romaine en trente curies et donne à celles-ci le nom de femmes sabines.


B.La réalité .

 

1.Les étrusques.

 

Etrusques

Les étrusques,qui dominait le nord de l'Italie , ont exercé une grande influence sur Rome à ses débuts.Ils vivaient dans une douzaine de riches cités-état  gouvernées par des rois . Les étrusques étaient de grands artistes et ont laissé des peintures murales et des statues de bronze et d'argile magnifiques . Ils étaient eux-même très influencés par les Grecs du sud de l'Italie . Cette peinture murale montre un étrusque jouant de l'aulos,une double flûte caractéristique de la Grèce antique .


2.La légende de la fondation de Rome correspond-elle à la réalité ?

 

Selon la légende,Rome a été fondée par Romulus sur la colline du Palatin,dans le Latium au millieu du VIIIe siècle avant J.-C.Elle s'est ensuite transformée en véritable cité sous le règne de rois étrusques.Les découvertes archéologiques ne prouvent pas l'existence de Romulus,mais elles montrent qu'une partie de ces récits repose sur des événements réels.

                                                           CABANEPALATINE

Cabane des Palatins.

Aurélien et Lucas